Il fallait gagner absolument même sans la manière. Et les protégés du sélectionneur national Patrick Beaumelle l’ont compris. Ils sont entrés très rapidement dans le match. Il n’y a pas eu de round d’observation. Ils ont pris le jeu à leur compte. 29 minutes de jeu ont suffi aux doubles champions d’Afrique pour mener au score 2-0 à la suite d’un doublé de Sébastien Haller à la 20ème et

29ème min de jeu.

Avec un Kouassi Evrard des grands jours sur le côté droit qui a créé d’énormes misères à la défense camerounaise, le capitaine serge Aurier et ses coéquipiers imposent et impriment ainsi leur jeu à leurs adversaires camerounais et se créent des nombreuses  occasions de buts sans pouvoir scorer à nouveau.

La mi-temps intervient sur ce score, avec une très bonne animation de l’équipe ivoirienne.

Au retour des vestiaires, les camerounais montrent un autre visage et prennent des initiatives. Ils sont récompensés au bout du compte par un pénalty concédé par Eric Bailly. L’ailier gauche camerounais Moumi Ngamaleu ne se fait pas prier pour réduire le score (2-1).

Les camerounais contrôlent alors le jeu mais à la finition manquent de réalisme. Et c’est Christian Kouamé à la 87ème minute, seul, face au portier camerounais rate de corser l’addition.

Et c’est alors sur le score de 2-1 qu’Eric Bailly, Max Gradel, Gbohouo Sylvain, Sangaré et autres sortent victorieux de ce choc de la 2ème journée de la poule D et se relancent ainsi comme leaders.

Dans l’ensemble, le jeu produit par nos pachydermes n’a pas été très reluisant, mais l’essintiel qu’on attendait d’eux a été assuré, à savoir qu’il fallait absolument gagner même sans la manière.

Kouamé  Blanchard

Partager cet article:

5660total visits,6visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires