A la une, Actualité, Société, ,

Côte d’Ivoire : frais de scolarité de plus de 100.000 FCFA pour les affectés de l’État dans le privé, un parent saisit Mariatou

Lettre ouverte à Mme la Ministre de l’Education Nationale…

Madame la Ministre, ce matin je me suis rendu dans l’établissement scolaire que fréquentent mes enfants pour récupérer leurs bulletins de fin d’année. Au passage, j’ai pris une fiche de renseignement, aux fins d’avoir une idée des réalités qui m’attendent à la rentrée scolaire 2021-2022.

Quelle ne fut ma surprise de voir en parcourant ce document que pour la future rentrée scolaire, les élèves affectés par l’État de Côte d’Ivoire payeront chacun 100.000 FCFA comme frais d’écolage. Ce tarif est universel de la 3ème à la terminale.

Madame la Ministre, ces 100.000 FCFA sont répartis en trois versements que que voici :
* 40.000 FCFA à payer à l’inscription,
* 30.000 FCFA à payer le 05 novembre,
* 30.000 FCFA à payer le 05 décembre. (voir tableau ci-dessous)

Madame la Ministre, l’année passée nous avons payé au titre des mêmes frais d’écolage la somme de 49.000 FCFA, si mes souvenirs sont bons.
Qu’est ce qui a donc motivé cette augmentation de plus de la moitié desdits frais ? Nous parents d’élèves voudrions savoir.

Ce d’autant plus qu’aucun justificatif ne nous a été donné sur cette augmentation. Comment ces frais ont-ils pu bondir du simple au double d’une année scolaire à l’autre ?

Madame la Ministre, en appliquant ces frais d’écolage, il apparaît clairement que, dans l’établissement scolaire ici en situation, par exemple, les affectés de l’Etat en 6ème et 5ème payent 100.000 FCFA là où les privés payent 160.000 FCFA.

En 4ème et 5ème, les non affectés payent 175. 000 FCFA contre 100.000 FCFA pour les affectés. Où est donc l’avantage pour ces enfants qui ont travaillé dur pour être admis à leur concours d’entrée en 6ème, si au bout de l’effort leurs parents doivent payer des centaines de milliers de nos Francs ?

Madame la Ministre, combien paye un élève de 6ème, 5ème, 4ème, 3ème, 2e, etc. dans les lycées et collèges publics au titre des frais d’écolage ? Il est de notoriété que cette somme passe de très loin sous la barre des 100.000 FCFA exigés aux élèves affectés dans le privé.

Quelle est la différence entre les élèves affectés dans les lycées et collèges publics avec leurs camarades que le même État de Côte d’Ivoire a affectés dans le privé, parce qu’il n’a pas d’infrastructures pour les accueillir ?

Madame la Ministre, que va-t-il se passer si des parents d’élèves sur lesquels tombent comme un couperet ces frais d’écolage ne parvenaient pas à les payer ? Et ce serait la faute à qui, si une telle situation se produisait et que des élèves affectés dans le privé perdaient leur année scolaire ?

Nous voudrions être situés sur les motivations de ces frais d’écolage qui passent du simple au double. Avant qu’il ne soit trop tard.

Dans l’espoir que ma lettre ouverte vous parvienne, je vous prie de recevoir mes sincères salutations.

Contribution d’un paren

Partager cet article:

3343total visits,3visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires