Actualité, Scanner, , ,

Côte d’Ivoire : Gandhi, un coaching qui réussit à Gbagbo qui rate celui de Mandela 

Alors que des opinions, même celles les plus considérées, estiment que Laurent Gbagbo est entré dans le catalogue de personnalités politiques qui ont marqué l’histoire de leur époque, une affaire de cœur qu’il a du mal à contrôler, remet en cause cette thèse.

Il vient de mettre au grand jour, ce qui se susurre dans l’entourage du couple depuis sa détention dans les geôles de la Cour Pénale International (CPI).

C’est donc officiel depuis hier lundi 21 juin 2021. Laurent Gbagbo ne veut plus de Simone Ehivet, son épouse. Une demande de divorce a été déposée sur la table du juge des affaires matrimoniales du tribunal de première instance d’Abidjan plateau par les soins de son avocat Me Mentenon qui précise dans un communiqué que ‘‘cette annonce ne sera suivie d’aucun commentaire’’. En clair Laurent Gbagbo ne veut plus aborder le sujet qu’il a portant mis, lui-même, sur la place publique. Manque d’argument ?

 

Dans la tête de Laurent Gbagbo

 

Comment donner du sens à son Come Black politique très attendu ?

Mais bien sûr poser un acte remarquable et remarqué, qui choque l’opinion mais qui peut se justifier par le vécu.

Effet, en avril 1992, Nelson Mandela annonce officiellement sa séparation avec Winnie Mandela, sa femme pour mettre ainsi fin à leurs 38 ans de mariage, à la suite de révélation sur l’infidélité de celle-ci. Et ce n’est qu’en mars 1996 que le divorce du couple Mandela est prononcé.

Ainsi donc Laurent Gbagbo ne serait pas le premier personnage politique de sa carrure à avoir répudié sa femme.

S’inspirant souvent des grands hommes qui ont marqué leur époque, Laurent Gbagbo s’est offert le style Mohandas Karamchand Gandhi lors de sa première comparution à la CPI.

Dans des lunettes, style au leader indien, dirigeant politique et guide spirituel mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948, le Woody annonçait déjà la couleur d’esprit dans lequel, il baignera tout au long de son procès.

Même si comme Gandhi, il est allé « jusqu’au bout », en triomphant de la justice internationale (CPI), Laurent Gbagbo aura cette fois ci du mal à s’en défaire vu que les époques ne sont pas les mêmes et qu’il a en face un gros morceau comme Simone Ehivet.

JEN

Partager cet article:

2547total visits,9visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires