A la une, Actualité, Politique, , ,

Côte d’Ivoire : le gouvernement prend le contre-pied de Issiaka Diaby sur le retour de Gbagbo

Le gouvernement ivoirien, par la voix de son porte-parole, Amadou Coulibaly a réaffirmé ce mercredi 26 mai son engagement à tout mettre en œuvre pour le retour de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse et des sports, Charles Blé Goudé, tous deux acquittés par la Cour Pénale Internationale qui les a poursuivis pour crime contre l’humanité lors de la crise postélectorale de 2010.

« Jusque-là, nous nous en tenons à l’engagement du Président de la République (Alassane Ouattara, ndlr). Ils peuvent rentrer quand ils le souhaitent », a tranché Amadou Coulibaly, mettant ainsi fin aux agissements du sieur Issiaka Diaby, président des victimes de la crise postélectorale qui multiplies organise des manifestations anti-retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire.

Si ces affirmations sont une réelle volonté du pouvoir Ouattara de voir des fils de ce pays regagner leur terre natale, le coup de grâce vient alors d’être donné à Issiaka Diaby.

Les 14 et 15 mai 2021, alors que les partisans de l’ex-chef de l’Etat, avaient projeté de tenir deux meetings, un à Port-Bouët à Abidjan et le second à Bonoua, une banlieue dans le Sud-Est de la capitale économique du pays, Issiaka Diaby annonce également la tenue d’un meeting à la même date et à la même heure sur le même site.

Evoquant donc des risques d’affrontement entre les parties opposées sur le retour de Laurent Gbagbo à Abidjan, le préfet du district d’Abidjan annule donc les différents meetings.

Depuis lors le sieur Issiaka Diaby ne cesse de donner de la voix pour exiger l’arrestation de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, une fois qu’ils auront foulé le sol ivoirien.

JEN

Partager cet article:

286total visits,2visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires