Actualité, Sport, , , ,

Côte d’Ivoire : Vagba et Bahi de l’Africa sport national suspendus, un camp crie au complot

Le comité de normalisation, présidé par DAO GABALA, pour régler le bicéphalisme à la tête du club vert et rouge, vient de prendre ce mercredi 28 avril 2021 une mesure importante. Il vient de suspendre les deux  »présidents » Alexis Vagba et Antoine BAHI. Désormais l’Africa sport national est sous administration provisoire dont le responsable sera connu les jours à venir.

Cette décision inattendue, saluée par Antoine BAHI n’est pas du goût VAGBA Alexis. Joint au téléphone, monsieur Vagba y voit un complot contre sa personne.

« L’Arica sport est une association. Nous contestons cette décision avec la dernière énergie » conteste-t-il avant d’ajouter qu’il a été élu pour un mandat de quatre (04) ans qui prend fin en Décembre 2022. « Les textes sont clairs. Je tiens à rappeler qu’aucune assemblée ordinaire ne peut écourter ou prolonger le mandat du président. C’est un véritable coup d’état », a dénoncé le président VAGBA Alexis rappelant que son club ne dépend pas du comité de normalisation pour la simple raison que son club n’est pas affilié à la FIFA.

« Nous allons ester en justice pour nous départager. L’Africa c’est aussi le Baskets, le Handball, le Football féminin et c’est seulement le Football masculin qu’on met sous administration ? Si la justice nous donne tort, on laisse tomber », a-t-il soutenu, convaincu qu’il est face à un complot bien monté. « C’est parce que j’ai dit publiquement que je ne suis pas avec Drogba qu’ils m’ont enlevé et mis quelqu’un à la tête de l’Africa sport qui va voter Drogba », confie-t-il pour dénoncer la décision du comité de normalisation.

De  son côté, le président BAHI Antoine, également joint au téléphone salue la décision. « C’est un ouf de soulagement immense. Car à l’allure où les choses allaient, l’image du club était en train d’être ternie », souligne-t-il avant d’ajouter le club vert et rouge, est un club  de fraternité, d’union, de solidarité, d’entraide et de cohésion et non d’intérêt personnel. « Je suis à l’Arica depuis 1985. J’ai été successivement président de comité, président régional, président communal de Yopougon, président des supporters de l’Africa sport national. J’approuve à 100% l’action du comité de normalisation, c’est pour qu’il ait la paix. Il a vu juste », a-t-il conclu.

KOUAME Blanchard

Partager cet article:

2180total visits,5visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires