A la une, Actualité, Société,

Côte d’Ivoire : accès à la propriété immobilière, un cadeau de l’UNJCI aux journalistes

Signature de convention UNJCI partenaires immobiliers (Photo; demaininfo.com)

L’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a procédé ce mardi 27 avril 2021 au lancement de son projet immobilier en faveur de la presse et des médias

Baptisée ‘‘un journaliste, un terrain ; un journaliste, une maison’’, le projet ‘‘savamment pensé et muri’’, s’est entouré de toutes les garanties pour qu’il connaisse un réel succès.

« Le projet qui nous réunit ce matin a été murement réfléchi. Son lancement a pris du temps, du fait qu’il fallait prendre toutes les précautions nécessaires pour garantir son succès », a déclaré Jean-Claude Coulibaly, président de l’UNJCI. « Aujourd’hui, nous pensons être fin prêts pour vous le livrer, a-t-il ajouté.

Par ce projet, les journalistes et professionnels de la communication et des médias ont désormais le choix entre l’acquisition de terrains nus avec un ACD ; l’acquisition directe de maisons construites et la location-vente de maison.

Sept opérateurs immobiliers ont été retenus par l’UNJCI pour mener à son terme cette opération. Il s’agit de J-DELAF, Groupe DJOLO IMMOBILIER, GROUPE ADA IMMOBILIER, KOFFI’S HOLDING SA, EXPERTIZ,  FIHAOUAT, IVOIRE MONDIALE CONSTRUCTION.

Il suffit donc aux journalistes d’opérer leur choix entre l’acquisition de terrains dont les coûts varient entre 1.850.000 FCFA et 3.800.000 FCFA pour des superficies allant de 125 M² à 250 M². Et pour la maison, débourser la somme de 30 millions FCFA payable sur une période très étudiée de 17 ans, après un apport initial de 300.000 FCFA et une mensualité n’excédant pas 100.000 FCFA.

« Ce projet est le nôtre chers confrères et consœurs. C’est une occasion unique pour chacun de nous d’avoir un toit. Je vous invite donc à y souscrire massivement », a-t-il souhaité.

« Le journaliste, par moments, brimé, emprisonné, traqué, demeure, avant tout, un acteur de développement. A travers ses écrits, ses critiques, ses reportages, enquêtes, interviews et autres, il oriente et influence les décisions gouvernementales au profit des populations.

Si aujourd’hui, l’on parle de démocratie, de liberté d’expression, de croissance économique, de partage de ressources, d’amélioration de conditions de vies , en Côte d’Ivoire, c’est bien grâce à vous, journalistes. Quelques fois, sans grands moyens et souvent, à votre  corps défendant, vous  accomplissez  votre  mission de 4ème pouvoir. Même parfois au péril de votre vie.

« Le constat que l’on fait aujourd’hui, est que les journalistes  qui luttent  pour le bien-être des populations et le développement de notre pays, sont laissés pour compte.  Ils ne sont pas toujours récompensés  à la hauteur des sacrifices consentis. C’est pourquoi, nous avons estimé  que nous pouvons jouer un rôle en répondant à la sollicitation de l’UNJCI. Nous avons jugé qu’en réduisant les coûts des terrains et  en accordant  des facilités de paiements sur plusieurs mois,  cela aidera chaque  journaliste à  s’offrir au moins un terrain,  bien qui précède tout projet immobilier et une maison pour un cadre de vie agréable », a expliqué Kouadio Jean Delafosse, Directeur général de J-DELAF, porte-parole des partenaires au projet.

JEN

Partager cet article:

2603total visits,38visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires