A la une, Actualité, Société

Côte d’Ivoire : Les femmes correcteurs de presse et les patrons de la presse en ligne de Côte d’Ivoire unissent leurs forces

Le Réseau des femmes-correcteurs de Côte d’Ivoire (RECOFCI) et l’Union des patrons de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (UPLCI) se sont engagés pour des productions numériques de qualité. Les membres de ces deux associations sœurs se sont retrouvés le vendredi 16 avril 2021 au siège de l’UPLCI, dans la commune d’Adjamé, pour échanger sur la mise en commun de leurs actions afin d’aboutir à ce noble objectif.
Vue la rapidité avec laquelle les médias numériques mettent sur la toile et sur le marché de la consommation les informations, nul doute que parfois, des erreurs grammaticales et syntaxiques se glissent dans les productions. Pour la simple raison que ces écrits ne sont très souvent pas soumis au contrôle d’un maillon important du système qui est la correction. Cette anomalie est préjudiciable au développement de ces médias numériques car elle dénature la qualité des articles et décourage très souvent les internautes.
Pour remédier à cette situation, les femmes-correcteurs de Côte d’Ivoire, à travers leur Réseau, ont accepté d’offrir leurs services aux promoteurs et dirigeants des médias numériques réunis au sein de l’UPLCI. A cet égard, les deux parties ont eu une séance de travail très fructueuse, présidée conjointement par Monsieur Nando Dapa Kobenan Paul Arnaud, président de l’UPLCI et Madame Gnagne Ly Agnei Adrienne, présidente du RECOFCI à l’issue de laquelle, elles ont convenu d’élaborer un partenariat à l’effet de formaliser cette plate-forme de collaboration professionnelle. Les termes de l’accord-partie sont soumis à l’analyse de chaque association et les résultats sont attendus incessamment afin que le protocole soit signé avant la fin du mois d’avril 2021. De nombreux autres projets sont inscrits dans le cadre de cet accord.
Upl-ci

Partager cet article:

264total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires