A la une, Actualité, Politique, ,

Côte d’Ivoire : une divergence de vue pousse le patron de la sécurité de la commune du plateau à la démission

Depuis le lundi 15 février 2021, M. Cédric Feron n’est plus le patron des services de sécurité de la Mairie du Plateau. Il dit avoir rendu sa démission pour des raisons de divergence de points de vue entre lui et ses patrons.

L’affaire est partie très vite avant de se rependre comme une trainée de poudre avec son corollaire de commentaires et d’interprétations les plus fumantes.

En effet, alors que l’on apprenait la démission supposée du directeur des opérations de sécurité de la commune présidentielle, Cédric Feron avait déjà déposé sa lettre de fin de fonction. Qu’est ce qui a pu favoriser ce départ précipité et inattendu du sécurocrate en chef de la commune des affaires de Cote d’Ivoire.

L’ex-conseiller du Maire Ohouo Jacques en charge de la sécurité que nous avons pu joindre aux alentours de midi ce mardi 23 février 2021, soit une semaine après sa démission, n’est pas parti avec le dos de la cuillère : « Oui, je suis bien parti. J’ai déposé ma lettre de démission et depuis le lundi 15 février 2021 je n’ai plus en charge la gestion des affaires sécuritaires de la commune. Depuis un an et demi, j’ai essayé  d’organiser la sécurité dans la commune et vous-même vous avez dû le constater. Je crois avoir fait de mon mieux pour donner une bonne image à la cité. Vous savez, gérer la sécurité dans une commune surtout comme le plateau n’est pas chose facile. Mais à un moment donné j’ai constaté qu’il y a une divergence de vue. Je ne parle pas du Maire  mais de l’ensemble de la Mairie. J’ai donc préféré quitter et rester en de bons termes avec monsieur le Maire que je connais depuis longtemps », a-t-il expliqué.

A la question de savoir ce qu’il  reproche au Maire et pourquoi avoir attendu la veille des législatives pour lesquelles le député-Maire Ohiouo Jacques est par ailleurs candidat ? L’ex-responsable de la sécurité répond : « Je vous ai dit qu’il s’agit ni plus ni moins qu’une divergence de vue sur la question de la gestion de la sécurité opérationnelle de la cité. Quant à la période, il s’agit d’une coïncidence. Je sors d’un mois de repos médical et je dois également me rendre en Europe pour des affaires familiales », a-t-il précisé .

Avez-vous subi une quelconque pression ?  « Non je ne suis pas de nature à cèder à la pression. J’ai fait 10 ans dans une entreprise ( NDLR : un supermarché de la place) avant de me retrouver à la Mairie. Je n’ai jamais cédé à la pression » a-t-il répondu.

Avant de conclure sur le nom de son probable successeur dont il dit ne pas en avoir non plus aucune idée. Par ailleurs, notre interlocuteur s’est gardé de se prononcer sur les accusations selon lesquelles le Maire Jacques Gabriel Ohouo n’aurait pas respecté ses engagements et ses promesses vis-à-vis de certains de ses collaborateurs.

Le Maire se reconnait-t-il vraiment dans ces accusations qui de sources concordantes aurait fait déborder le vase dont l’une des conséquences est à n’en point douter le mécontentement de son conseiller en charge de la sécurité.

Joignant la Mairie de la commune pour avoir sa version, nous avons été orientés vers le responsable de la communication. Joël Agoly que nous avons eu au bout du fil 30 min après Cédric. Ce dernier nous a laissé sur notre faim en nous livrant une réponse aussi fermée que brève : « soufrez que je ne fasse aucun commentaire sur la question pour le moment » a-t-il lancé.

Contribution N.D

Partager cet article:

323total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires