A la une, Actualité, Culture, , ,

Yamoussoukro : les journalistes se font une santé avant la soirée des Ebony

Comme annoncée, le cross populaire long d’environ 5 KM allant de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix au quartier Thérèse où est érigé le village des Ebony, a démarré exactement 7h 00 min Gmt avec la participation effective du ministre-gouverneur et chef de la tribu Akouè de Yamoussoukro et du ministre ivoirien de l’agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani.

Etaient dans la course aux côté du bureau exécutif de l’Unjci présidé par Jean-Claude Coulibaly, journalistes, élèves, étudiants, corps habillés (Gendarmes, Policiers, militaires) et civils pour ce cross populaire dénommé : ‘‘Courir pour la paix et la santé’’.

2 heures aura suffi aux coureurs de franchir tous la ligne d’arrivée dans une ambiance de grand moment au son de la fanfare de conviée à cet évènement.

Saluant l’initiative de l’Unjci, le ministre-gouverner du District de Yamoussoukro a plaidé pour des critiques constructives. Car estime Augustin THIAM, la critique étant aisée, mais la pratique une autre réalité, les acteurs du 4ème pouvoir devrait être moins incisifs dans leur crique. Ils doivent surtout, selon lui, favoriser la prise de bonnes décisions par l’autorité. « La charité bien ordonnée commence par soi-même. Nous devons chacun de nous, à notre niveau, être un modèle pour les autres. Et cela va du petit paysan en passant par le journaliste jusqu’au président de la République », a-t-il conseillé.

Une fois encore, il a invité l’Unjci à faire de la ville de Yamoussoukro ‘‘la ville permanente des Ebony’’. « Faites de la ville de Yamoussoukro, la ville permanente de votre Ebony. Vous êtes les bienvenus », a-t-il insitsé.

Considérant sa présence à grand rendez-vous aux côtés des journalistes comme un privilège, a salué l’esprit d’unité au sein de cette corporation malgré leur rapport avec les acteurs politique ou militantisme politique opposé.

« Je viens de vivre des moments importants de ma vie. Quand je vois des journalistes ensemble, célébrés le journalisme, cela est important. Vous savez parmi vous, il y a des journalistes qui sont en contact avec le pouvoir et d’autres en contact avec l’opposition. Mais vous avez pu les rassembler en un seul lieu. C’est très important. Et c’est ça la force des journalistes », a expliqué Kobenan Kouassi Adjoumani.

Pour le ministre ivoirien de l’agriculture, le choix de la ville natale du père fondateur de la Côte d’Ivoire dont le combat inlassable a toujours été la recherche de la paix est un symbole à saluer et encourager. « Le fait de choisir Yamoussoukro est assez révélateur de ce que vous voulez qu’il est la cohésion sociale, la paix, chère au président Félix Houphouët-Boigny », a souligné le porte-parole du Rhdp, le parti du président Ouattara, co-président de la 22ème édition du week-end des Ebony à Yamoussoukro.

JEN

Partager cet article:

3541total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires