A la une, Actualité, Société, , ,

Côte d’Ivoire : Les écoles ferment à Agnibilékro et Daoukro

A peine reprise, l’école ferme à nouveau à Agnibilékro et Daoukro. Cette fois, l’initiative ne vient pas du ministère de l’éducation nationale, mais de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), section des villes susmentionnées.

« Depuis hier, la FESCI a commencé à déloger les élèves et enseignants des établissements public comme privé d’Agnibilékro. En tout cas, chez nous, c’est ce matin qu’elle est arrivée. Elle a délogé même jusqu’au primaire. Le groupe scolaire Agnikro où est ma fille, je suis allé la chercher. En fait, la FESCI dit qu’elle ne veut plus de frais annexes excessifs, alors ceux-ci sont passé de 10.000 FCFA à 15.000 FCFA », a expliqué Henri K, enseignant dans un établissement privé joint, ce midi au téléphone.

Dans le même temps, la ville de Daoukro vit le même mouvement. Les établissements scolaires ont fermé sous la pression de la fesci qui n’entend rien lâcher jusqu’à satisfaction de sa principale revendication ; celle de voir la tutelle renoncer aux frais annexe.

« On nous apprend même que la reprise ne serait pas possible avant les congés de noël », a expliqué L. K. enseignant au 120 logements de Daoukro qui ajoute que par mesure de précaution les parents sont allés chercher leurs enfants dans les établissements primaires. S’agit-il action menée par la fédération du syndicat national des élèves et étudiants ivoiriens ?

Nous y reviendrons

JEN

Partager cet article:

31total visits,4visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires