A la une, Actualité, Economie, , ,

Côte d’Ivoire : Le feu consume 3000 tonnes de fèves de cacao de deux unités de transformation de SACO à San-Pédro

Décidément, les ennuis s’enchaînent pour les usines SACO de San-Pedro, unités de transformation de fèves de cacao dans la seconde ville portuaire de la Côte d’ivoire. L’usine a enregistré deux incendies ce jeudi 05 mars 2020 en moins heures. Une simple simulation pour tester le dispositif mis en place pour parer un pareil incident.

Déclaré aux alentours de 9 heures dans l’une de ses unités précisément à Séwéké à environ 50 m du Rotary Club sur la rive droite du boulevard, l’incendie a contraint SACO CGPP d’arrêter momentanément ses activités.

Située à la zone industrielle de la ville, l’usine a déclenché son Plan d’Organisation Interne (POI) à la suite d’un autre incendie survenu à 14 heures.

Selon les informations recueillies sur place, le site SACO TROPIKA aurait pris feu, après qu’un cariste ait percuté un taulard qui a fait exploser la  bouteille de gaz qu’il avait à l’arrière de l’engin.

La bouteille de gaz en feu, s’empare des cartons empilés à quelques mètres du lieu de l’accident. Dans sa fureur, le feu s’attaque à l’entrepôt et ravage entièrement le stock de fèves de près de 3000 tonnes et la sécherie destinée à l’approvisionnement de ces fèves.

Aucune perte en vie humaine, n’a été signalé indique Koné Nanontia, responsable du site de TROPIKA. Cependant, relève-t-il, trois personnes avec des blessures, ont été admises à l’hôpital pour des soins.

Du côté de SACO CGPP, on ignore pour l’instant les causes de ce sinistre.

Cependant, le responsable du site, Diarra Siaka, déclare quatre victimes pris en charge par les sapeurs-pompiers et conduits ensuite aux urgences dans ce plan de simulation.

« Le feu a commencé au niveau du magasin brousse (magasin de stockage des produits sortis des champs). Il s’est  rapidement propagé vers le bureau des séchoirs », a-t-il expliqué, soulignant que le voisinage et l’environnement n’ont pas été atteints du fait de l’efficacité des mesures prises.

En ce qui concerne les installations de site, les dégâts portent essentiellement sur les déchets qui se trouvent dans la zone du chariot non loin du site du ‘‘découpage’’.

Alertés, les éléments du Centre de Secours d’Urgence, se sont rendus sur les deux sites pour maîtriser le feu.

Sur les lieux, la Gendarmerie, la police et une société de gardiennage ont établi un périmètre de sécurité, empêchant les badauds d’envahir les lieux.

ZETIA

Partager cet article:

274total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires