A la une, Actualité, Politique, ,

Côte d’Ivoire : Un parti politique indigné de l’annulation de son meeting à Bouaké

COMMUNIQUE

Dans le prolongement de sa conférence de presse tenue le 28 décembre 2020 au siège du parti à Abidjan et dont les medias ont fait un large écho, le Congrès Ivoirien pour le Développement et le Paix (CIDP) par ma voix, s’est proposé de se rapprocher de ses militants et sympathisants de l’intérieur du pays, pour leur délivrer, toujours dans le même esprit, le message de Paix, de Réconciliation et du Vivre Ensemble dans un environnement socio politique apaisé.

A cet effet, des correspondances ont été adressées aux autorités compétentes et des démarches effectuées auprès d’elles, conformément aux lois de l’administration ivoirienne. Cela s’est traduit par :

  • Une correspondance datant du 07 janvier 2020 adressée au Ministre de la Sécurité et de la protection civile pour l’informer du programme de notre tournée politique en y adjoignant la formulation de notre requête de sécurisation;
  • Une correspondance datant du 06 janvier 2020 adressée au Maire de Bouaké demandant l’autorisation de la tenue du meeting du 11 janvier 2020 dont l’avis favorable a été exprimé au travers d’une correspondance en date du 07 janvier 2020;
  • Des correspondances adressées au Préfet de Police ; au Commandant de la 3è Région militaire de Bouaké ; au Commandant Régional de la Gendarmerie pour information ;
  • Une rencontre d’échanges tenue entre les membres du comité d’organisation et le Secrétaire Général de préfecture un peu plus tard dans la même journée, pour information au Préfet de Région absent, des démarches menées pour la tenue de notre meeting

Contre toute attente et malgré la prise de toutes les dispositions citées ci avant, le Préfet de Région, par la voix du préfet de Police fait annuler sine die et ce, le vendredi 10 janvier 2020 aux environs de 19h30 mn, notre rassemblement au mépris de tous les moyens humains, matériels et logistiques déployés. Ce refus non notifié au CIDP s’est traduit par la présence de nombreux agents de police qui ont investi le lieu le lendemain matin, jour du meeting.

La réactivité de notre comité d’organisation composé à majorité des jeunes et des femmes, a permis à nos nombreux militants mobilisés, dont les ex belligérants, engagés dans la paix et la recherche de leur bien être social, de rester disciplinés et solidaires, évitant ainsi tous actes de débordement

Au vu de ce qui précède, le CIDP,

Prend acte de l’annulation de son meeting de Bouaké. Toutefois le CIDP s’insurge contre de telles injonctions qu’il considère par ailleurs comme un recul sur les questions des libertés publiques et des droits humains;

Et Informe les autorités compétentes qu’il poursuivra son programme de rencontre conformément au courrier de tournée adressée au ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Le CIDP récuse de tels actes, contraires aux lois républicaines et aux principes démocratiques et demande aux autorités ivoiriennes de s’inscrire dans l’apaisement du climat politique et social.

Relativement aux activités des formations politiques, le CIDP considère et affirme que toute forme d’arbitraire est une menace à l’apaisement de climat politique, et donc à la paix dont les ivoiriens ont tant besoin

Ainsi, fidèle à son idéologie politique et à sa charte des valeurs, le CIDP tout en restant attaché à la démocratisation de la vie politique de la République de Côte d’Ivoire, des droits de l’homme, des libertés individuelles et collectives, lance un appel aux autorités de notre pays pour un élan nouveau de la politique ivoirienne.

Au Président de la République, le CIDP encourage ses efforts de concertation avec les partis politiques tout en souhaitant que cela conduise à poser les pas d’un dialogue inclusif favorable à décrisper et à apaiser notre climat politique et social en cette année électorale.

A ses militants, le CIDP voudrait saluer leur discipline exemplaire et les encourager à demeurer toujours mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre du parti. Je vous remercie.

Fait à Kouto, le 12 Janvier 2020

Pour le CIDP

Le Président

BABILY DEMBELE

Le titre est de la rédaction

Partager cet article:

121total visits,4visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires