A la une, Actualité, Société, ,

Côte d’Ivoire : Les transporteurs de San-Pédro sensibilisés sur les méfaits de la corruption à l’occasion de la journée internationale de lutte contre ce fléau

La communauté internationale a commémorée ce lundi 9 décembre 2019, la journée internationale de lutte contre la corruption. A San-Pedro, c’est la gare des bennes qui abrité la cérémonie autour du thème : « S’investir dans la lutte contre la corruption, c’est investir dans le développement ».

A cette occasion, le comité local d’intégrité pour la lutte contre la corruption a sensibilisé les transporteurs sur les effets néfastes de la corruption, qu’ils sont appelés à combattre pour le développement de la société.

Pour le président du comité local d’intégrité de lutte contre la corruption, Nomel Firmin, la sensibilisation dans le secteur du transport, fait suite à des plaintes récurrentes enregistrées par sa structure au nom des transporteurs. « La corruption est un phénomène social, politique et économique complexe, qui touche tous les pays. Elle sape les institutions démocratiques, ralentit le développement économique et contribue à l’instabilité gouvernementale », a-t-il expliqué.

Quant à Gagnié Patrice, juriste consultant à la clinique juridique de San-Pedro, il a exposé aux les conséquences de ce fléau social aux transporteurs. Comment se manifeste-t-elle avant de proposer des stratégies de lutte contre cette gangrène. Selon lui, la corruption est devenue un phénomène banal qui s’est transformé en une culture dont les effets, bien qu’étant perçus par une catégorie sociale comme un moyen d’atténuer la pauvreté, demeurent un facteur qui freine le développement de l’économie. « Le binôme policier-transporteur pense que la corruption est un acte de solidarité et de survie. Loin de cette appréciation, la corruption demeure un facteur de la pauvreté à cause du caractère sélectif inéquitable de la redistribution des retombées », a dénoncé Gagnié Patrice.

Le représentant du président du haut conseil du transport de la région de San-Pedro, Koné Brahima,  a, quant à lui, salué  cette initiative en faveur des transporteurs à l’occasion de cette journée.

Tout en faisant comprendre leur perception de la corruption, les causes qui poussent le corrupteur et le corrompu à entrer en collusion incestueuse, les transporteurs de San-Pedro se sont engagés, non seulement, à dénoncer les actes de corruption, mais à œuvrer à la réduction de ce fléau.

Zétia

Partager cet article:

313total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires