A la une, Actualité, Economie

5è édition du Sara à Abidjan : Des élus des Chambres régionales d’agriculture de France partagent leur expérience avec leurs homologues ivoiriens

Comment répondre avec efficacité aux missions de développement de la chambre d’Agriculture de Côte d’Ivoire ? Voilà la problématique autour de laquelle les panelistes Parfait Kouassi de la chambre de commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) et Gérard Gallot, élu régional d’une chambre d’Agriculture de France ont entretenu les points focaux des chambres d’Agriculture de Côte d’Ivoire.

Pilier de l’économie ivoirienne, l’agriculture a du mal à nourrir véritablement les acteurs directs du secteur tant leur pouvoir d’achat devient chaque jour faible.

Tour à tour, les deux représentants de différentes institutions, paneliste du jour, ont affirmé lundi 25 novembre 2019, lors de leur exposé, que personne ne peut faire le bonheur des acteurs d’un secteur d’activité que les concernés eux-mêmes.

« Les représentants locaux des chambres d’agriculture sont les ‘‘députés’’ de l’agriculture ivoirienne. Ils ont mandat de défendre les intérêts du secteur de sorte à améliorer leur revenu », a indiqué le vice-président de la Cci-ci, Parfait Kouassi, juste, après avoir présenté les missions des chambres consulaires qui se résument, souligne-t-il, à la quête permanente du mieux-être des acteurs des différentes chambres consulaires, notamment la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, les chambres d’agriculture et les chambres de métiers. Une convention a même entre ces trois institutions a été paraphée de sorte à partager les informations afin de mieux défendre les intérêts devant les décideurs, a fait savoir monsieur Kouassi.

« Votre destin se trouve entre vos mains. En France ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui font bouger les lignes », a indiqué Gérard Gallot, élu d’une chambre régionale d’agriculture de France, invité à partager le modèle d’avancement de son institution en termes de développement.

Les points focaux des chambres d’agriculture des différentes régions du pays ont salué l’engagement du président et de son équipe à faire du secteur de l’agriculture, le vrai pilier de l’économie ivoirienne en œuvrant au bien-être du monde agricole.

Interface entre le secteur public et privé agricole, les chambres d’Agriculture, organes professionnels, consultatifs ont pour missions de sensibiliser et de former les acteurs agricoles ; participer à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques agricoles ; faciliter l’intégration des productions agricoles aux marchés ; suivre et accompagner les organisations professionnelles agricoles.

JEN

Partager cet article:

158total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires