A la une, Actualité, Politique, , ,

Côte d’Ivoire – Nouvelle CEI : Koné Sourou est frappé du sceau de la suspicion selon Alain Lobognon, nous nous inclinerons si les résultats nous sont défavorables, rassure Sanogo Mamadou

« Tant qu’on aura une personne comme KONE Sourou, frappé du sceau de la suspicion, à la Commission Electorale, elle ne pourra jamais inspirer confiance », a déclaré ce mercredi 23 octobre 2019 le député de Fresco, Alain Lobognon, le bras droit de Guillaume Soro qualifiant ce vice-président de l’institution en charge des élections de chef d’orchestre des ‘’tripatouillages’’ des résultats. « Il a eu, par le passé, à consolider des résultats faux », a-t-il justifié son doute sur la crédibilité de la nouvelle Commission mise en place. Pour lui, il faut parvenir à une CEI consensuelle si l’on veut éviter des crises aux termes des futures élections. C’était à l’occasion de l’émission-débat dénommée Democracy In Progress (DIP), une initiative de l’Ambassade des Etats Unis à Abidjan et qui a porté sur le thème : « La violence électorale en Côte d’Ivoire : causes et remèdes pour des élections apaisées en 2020 ». Elle s’est tenue à l’espace américain de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Les panelistes Venance Konan, Directeur général de Fraternité Matin et Traoré Souleymane, Président du Groupe d’Études et de Recherches sur la Démocratie et le Développement Economique et Social en Afrique (GERDDES) estiment qu’en Afrique, la fonction politique ouvre les portes de la réussite en affaire. « Dans les pays africains, on vient à la politique parce qu’on est convaincu qu’il faut connaitre ceux qui sont au pouvoir pour réussir une affaire », a soutenu Venance Konan.

Aussi poursuit Venance Konan, le pouvoir excessif confié au Président de la République et aux membres du gouvernement est à l’origine des crises électorales que connait la Côte d’Ivoire. « Au Botswana et en Suède la fonction de ministre est comme toute autre fonction dans l’administration publique », a affirmé le patron du groupe Fraternité Matin, ajoutant ‘‘qu’en Suède, le ministre peut emprunter le tramway comme n’importe quel citoyen. Il ne fait pas envie’’.  Il invite alors la jeunesse à faire couler leur sueur pour leur avenir et non leur sang pour des hommes politiques.

« La fonction politique est mystifiée en Côte d’Ivoire », a reconnu le ministre de l’économie numérique, Sanogo Mamadou, Monsieur élection du RHDP rassurant, sur insistance du modérateur Ben DIAKI, journaliste de la radio de la paix, qu’aux termes du scrutin de 2020, si le résultat venait à être défavorable à son parti, ils s’inclineraient.

« Je suis un homme politique, mais je ne demanderai jamais à quelqu’un d’aller se tuer pour moi », a-t-il conclu.

Ce forum se tient chaque mois et vise à susciter des débats contradictoires autour des questions liées à la démocratie, la bonne gouvernance, la liberté d’expression, les droits de l’homme, le genre, etc.

JEN

Partager cet article:

579total visits,5visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires