A la une, Actualité, Société

Côte d’ivoire : Le Lycée Professionnel de San-Pedro réhabilité et équipement avec un effectif double

La cérémonie de remise des bâtiments réhabilités et équipés du Lycée Professionnel de San-Pedro a eu lieu ce vendredi 18 octobre 2019 au sein dudit établissement en présence des représentants du Ministre de l’Education nationale, de l’’Enseignement technique et de la formation professionnelle, de l’ONUDI, de l’UE ainsi que des autorités administratives, coutumières et religieuses de la ville de San-Pedro.

Ces infrastructures financées par l’Union Européenne, dans le cadre du Programme d’appui à la relance de la formation professionnelle et d’insertion des jeunes de Côte d’ivoire (PROFORME) vient soulager la Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnel, Kandia Camara dans sa quête d’hisser son département au rang des meilleurs dans la formation.

Dans son allocution, le Directeur de Cabinet du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education nationale, de l’’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Djèdje Mel, a indiqué que la mise en œuvre du projet PROFORME a débuté en 2011. Mais le constat fait en 2019, de la dégradation très avancée des infrastructures et des équipements des établissements de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a accéléré les choses.

Tout en exprimant sa reconnaissance, le représentant du Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la formation professionnelle a salué et encouragé les efforts soutenus et constants de l’UE pour le secteur éducatif.

Pour le représentant de l’Union Européenne, Michel LALOGE, cette action vise à assurer une formation professionnelle de qualité en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi.

« Le but ultime de cet investissement, c’est de garantir à chaque jeune formé, un travail durable de qualité », a-t-il indiqué invitant les apprenants à accorder beaucoup d’importance à leur formation. « La formation professionnelle ne doit pas être perçue comme l’école de la deuxième chance, mais comme une opportunité qui vous est offerte pour obtenir des compétences techniques pointues, vous permettant de vous insérer rapidement et durablement dans le marché du travail », a-t-il conseillé.

Bien avant, le représentant de l’ONUDI, Tidiane Boye a indiqué que le financement total assuré par l’Union Européenne, en ce qui concerne, le projet PROFORME porte sur la réhabilitation et à équipement de 11 centres de formation professionnelle. Il va coûter 29 millions d’Euros, soit 19 milliards de français CFA à l’Union Européenne.

Le lycée professionnel de San-Pedro, à lui seul, a englouti 650 millions de Francs CFA pour sa réhabilitation et son équipement des bâtiments de l’administration, de salles de classe, de salles informatiques et des ateliers de formation.

Le Lycée professionnel de San-Pedro, souligne Tidiane Boye, “les formations qualifiantes ont permis de former 3 vagues de 155 stagiaires dont 49 filles, soit 31% de femmes aux métiers du bâtiment.

Dans le cadre de la politique nationale de réinsertion socio-économique des ex-combattants, cet établissement a aussi contribué à former plus de 700 ex-combattants dans les métiers de cariste, de manutentionnaire, de conducteur de pelleteuses, des magasiniers”.

Bâti sur une superficie de 7ha, le Lycée Professionnel de San-Pedro a ouvert ses portes le 20 septembre 1983. Spécialisé en bâtiment et travaux publics, il reçoit à ce jour 1000 étudiants au lieu 400 qu’il accueillait par le passé.

Zétia

Partager cet article:

337total visits,3visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires