A la une, Actualité, Santé, ,

Santé – Gui Sylvanne (Pdt des ESCOM coordination de Yopougon) : « Des mains occultes veulent nuire à la politique de gratuité du Président Ouattara ! »

La coordination des Établissements sanitaires à base Communautaire (ESCOM) n’est pas du tout contente. Et pour cause, le traitement dont elle fait l’objet de la part de ses ministères de tutelle dans le reversement des redevances suite à l’instauration de la gratuité des soins, ainsi que le traitement salarial d’une partie de son personnel soignant, est déplorable.

Pour dénoncer cette situation qui met à mal le bon fonctionnement des ESCOM, M. Sylvanne GUI​, président de ladite coordination a animé un point de presse le samedi 04 octobre 2019 à Yopougon (andokoi) pour dénoncer l’attitude de l’Etat qui met à mal le fonctionnement des établissements sanitaire à base communautaire.

« Depuis 2011, les ESCOM font face à d’énormes difficultés de trésorerie dans la gestion des structures de santé suite aux non reversement des redevances dues par l’Etat. Il nous est donc impossible de faire face aux charges salariales et sociales de nos agents contractuels, mais également aux autres charges incompressibles (fournisseurs, entretien de locaux, achats d’intrants, etc…) de nos établissements », a expliqué GUI Sylvanne.

En outre, l’intervenant s’est dit préoccupé par la survie des structures dont ils ont la charge, mais également par la mise en œuvre de la politique sociale de santé du gouvernement à travers le programme de la Couverture Maladie Universelle.

« Nos agents contractuels qui constituent 70% du personnel soignant font face depuis plusieurs mois déjà au non-paiement de leurs salaires. Dans cette période de rentrée scolaire, cela n’est pas de nature à leur permettre d’exercer pleinement. De même, le reversement aléatoire des redevances par les services du trésor public entraîne une réelle impossibilité de renouvellement des plateaux techniques déjà très vétuste », a-t-il souligné.

Dénonçant une volonté manifeste de nuire à la politique de gratuité mise en place par le gouvernement ivoirien, Sylvanne GUI avoue avoir saisi directement le Chef de l’État (dans un courrier dont notre rédaction a reçu copie de la décharge). Il s’agit pour lui de faire en sorte qu’une solution urgente soit trouvée en vue de l’apurement totale des deux milliards huit cent millions (2 800 000 000) de FCFA de cette dettes cumulées sur la période de 2011 à 2018.

« Notre intention est de saisir directement le Chef de l’Etat sur la gravité de cette situation car nous sommes convaincus qu’il n’en est pas idée de la situation », ​confie-t-il.

Depuis 2011, la politique de gratuité des soins a engendré d’énormes manques à gagner pour les ESCOM. En compensation, le Gouvernement à travers les Ministères de la santé et de l’économie et des finances ont décidé de reverser les redevances aux ESCOM en prenant en compte les salaires des agents contractuels sous forme d’avance sur lesdites redevances. Aujourd’hui, le constat est amer et c’est la mort dans l’âme que les responsables de la coordination des ESCOM de Yopougon ont décidé de saisir le Président Alassane Ouattara.

Anicet M. Dally

Partager cet article:

413total visits,5visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires