A la une, Actualité, Economie,

 L’Afrique a besoin annuellement de cinq milliards de dollars pour le développement de ses infrastructures TIC selon les nations unies

 ADDIS-ABEBA, 9 septembre (Xinhua) — Le continent africain a besoin chaque année d’environ cinq milliards de dollars pour soutenir son développement d’infrastructures de technologie d’information et de communication (TIC) afin de réduire ses écarts en matière d’infrastructures numériques avec le reste du monde, a déclaré lundi la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).
Cette remarque a été formulée par Oliver Chinganya, directeur du Centre africain des statistiques de la CEA, qui a également mis l’accent sur la nécessité de perfectionner les infrastructures TIC en Afrique afin de promouvoir sa vitesse, son volume et la fiabilité.
« Quand on discute des villes intelligentes et de la citoyenneté numérique, il est également important de rappeler que seulement un tiers des Africains ont accès à l’internet et la moitié d’entre eux possèdent un téléphone mobile », a indiqué M. Chinganya, cité dans un communiqué de la CEA publié lundi.
M. Chinganya, qui est également directeur de la division de technologie, de changement climatique et de gestion des ressources naturelles de la CEA , a souligné que les infrastructures numériques africaines étaient « loins derrière les meilleures au monde en terme de vitesse, de volume et de fiabilité ».

Partager cet article:

737total visits,4visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires