A la une, Actualité, Economie

Côte d’Ivoire : l’OSER annonce un nouveau code qui fixe la contravention routière à 10.000 FCFA contre 2000 FCFA par le passé

Soufflant les 5 bougies du journal ‘‘Transport Hebdo le mercredi 14 Août 2919 à l’hôtel du district du Plateau, Bolla Bi Gustave, le Directeur de publication dudit journal a tenu à rendre hommage appuyé à Ouattara Siagnan directeur général du groupe OS, pour le soutien inlassable qu’il n’a cessé d’apporter à son magazine. Au ministre des transports, Amadou Koné le même homme pour sa politique de réforme dans le secteur des transports qui, selon lui, ne laisse personne indifférent.

Félicitant son équipe de rédaction pour le travail abattu durant ces 5 années, monsieur Bolla Bi Gustave est revenu sur les raisons de la création de numéro. Il s’agit, souligne-t-il, de contribuer au développement de ce secteur (les transports) en Côte d’Ivoire avec tous les acteurs.

Profitant de ce 5è anniversaire, le premier responsable a voulu faire passer un message sur ‘‘sécurité routière en Côte d’Ivoire’’.

Exposant donc sur ce thème, Ta Bi Tra, Directeur de la formation à l’Office de Sécurité Routière (OSER) de Côte d’Ivoire a dressé un bilan alarmant des accidents en Côte d’Ivoire.

Selon lui les accidents de la route, comme l’indique les statistiques, sont passés de 600 au lendemain de l’indépendance du pays (1960) à plus de 12000 en 2018. Ces statistiques, précise-t-il, prennent seulement en compte, les accidents constatés par la gendarmerie ou la police. Pour les dégâts collatéraux de ces accidents, on peut noter, poursuite-t-il, sur 12500 accidents il y a eu 1509 tués et 1902 blessés en 2018.

95% ces accidents, explique M. Ta Bi, sont provoqués par les mauvais comportements des usagers. Pour résoudre cette équation, une mesure vient d’être mise en place. Il s’agit du plan national stratégique de la sécurité routière dont l’objectif est de parvenir à éviter considérablement les accidents sur les routes. Il prévoit un nouveau code de la route qui fixe la contravention à 10.000 FCFA contre 2000 FCFA par le passé.

Ainsi, 50 policiers spéciaux dotés de véhicules équipés de radars ont été détachés pour sa mise en œuvre.

C’est pour cette raison Raphael Diané, Secrétaire National  du Syndicat National du Transport Terrestre de Côte d’Ivoire  ( SNTTCI),représentant le président Soumaila Fofana a invité les acteurs du Transport à s’approprier  le journal Transport Hebdo qui leur donne toutes les informations sur l’évolution du secteur afin de mieux s’informer.

La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel du District Autonome d’Abidjan, en présence M. Daniel Yao, représentant du parrain, le ministre, Gouverneur Robert Beugré Mambé, plusieurs invités du secteur du transport terrestre et des journalistes.

Source : transport hebdo

Partager cet article:

1178total visits,3visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires