A la une, Actualité, Société

Côte d’Ivoire – Yamoussoukro : 40 acteurs de radios privées non commerciales formés par le FSDP aux Techniques de la communication pour le développement

Le Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP) a financé du 16 au 20 juillet 2019 à Yamoussoukro un séminaire de formation au profit des acteurs des radios privées non commerciales en techniques de communication pour le développement.
Quarante (40) directeurs de radio, animateurs et directeurs des programmes ont bénéficié de cette formation qui a portée sur les modules suivants :                                                                                            « les principes de la communication pour le développement », « la communication pour le développement, outil d’ancrage communautaire des radios : comment assurer la participation communautaire dans les programmes radios ? » et sur «la communication pour le développement, catalyseur de l’atteinte des objectifs de développement à travers la radio ».
Ce projet de l’URPCI, soumis au FSDP, a pour objectif de donner des techniques modernes de production  à quarante (40) directeurs, animateurs et techniciens des radios privées non commerciales venus des différentes régions de la Côte d’Ivoire.

Monsieur Camara Bangali Sous-Directeur chargé du suivi, de l’Evaluation et du Contrôle au FSDP, représentant du Directeur Exécutif du FSDP, Madame N’GUESSAN Bernise a rappelé qu’au cours de cette session de formation, les différents modules ont été traités avec efficacité par les experts consultants.

Le représentant du Directeur Exécutif du FSDP a rappelé que le Ministre de la Communication et des Médias, Monsieur Sidi Tiémoko TOURE, attache du prix au développement des radios privées non commerciales.

Le Président de l’URPCI, Bamba Karamoko a indiqué que ‘‘la part de l’Etat, est de créer un environnement social, économique, sécuritaire à l’exercice de notre métier’’. Il a précisé que : « le FSDP à travers ses missions s’imprègne au quotidien des préoccupations des journalistes, recense leurs besoins et aide à les traduire en réalité ».

Pour Bamba Karamoko la tenue de cet atelier donne les armes d’expression aux journalistes. « N’oublions pas que c’est l’information qui permet au citoyen d’exercer ses droits. Jouons donc notre partition. Notre liberté, celle de la presse, est une extension de la liberté d’expression », a-t-il souligné.

Ce projet a fait l’objet d’un appel d’Offres public, salué par le Directeur Général du Cabinet qui l’a remporté et exécuté.

Sercom : fsdp

Partager cet article:

970total visits,2visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires