A la une, Actualité, Politique, , ,

Côte d’Ivoire : en tournée à San-Pédro, le Cojep invite ses militants à soutenir le combat de Bédié pour libérer le pays

La première secrétaire adjointe du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Mariam Oulémou s’est prononcée ce samedi 22 juin 2019 à San-Pédro sur le phénomène des microbes et de l’orpaillage clandestin en Côte d’Ivoire. C’était à l’occasion d’une rencontre avec les militants de son parti pour les préparatifs du premier congrès ordinaire de cette formation politique prévu pour les 17 et 18 août 2019 à Abidjan.

En attendant la position officielle de son parti sur ces deux sujets, la numéro deux d Cojep estime qu’il faut mettre fin et vite à ces phénomènes qui n’honorent pas la Côte d’Ivoire et ses dirigeants. « Ces enfants de 10 ans qui devraient avoir peur de voir le sang coulé mais paradoxalement sont ceux même le provoque et l’apprécient en le voyant sortir des veines, sont une nouvelle race d’enfants émergents dont il faut mettre fin aux pratiques », a soutenu Mariam Oulémou également inquiète des graves conséquences de l’orpaillage clandestin sur l’environnement.

Pour elle, il faut soutenir sans réserve le combat du président du PDCI-RDA sur l’orpaillage afin d’y mettre un terme.

« Chers camarades, le président Henri Konan Bédié est en train de nous montrer la route. Il n’y a pas meilleur interlocuteur qu’un sachant. Le doyen Bédié est un sachant dans la vie politique ivoirienne et il sait de quoi il parle. Le phénomène de l’orpaillage clandestin est une réalité. Moi, je suis née à Daloa. Toute la zone de Gabina subit une forte exploitation artisanale de l’or qui met en danger la vie des populations », a-t-elle expliqué invitant les militants de son parti à ‘‘taire leurs égaux’’ pour chasser Alassane Ouattara du pouvoir d’Etat. « Après on lavera notre linge sale en famille. La base doit rester mobiliser pour répondre à l’appel du doyen Bédié et du président Laurent Gbagbo pour sortir la Côte d’Ivoire du gouffre », a-t-elle invité ses militants à l’écoute des mots d’ordre à l’avenir dans ce sens.

Cette rencontre s’est tenue à la salle polyvalente George Sangaret en présence des délégations du FPI et du PDCI.

Zétia

Partager cet article:

1458total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires