A la une, Actualité, Economie, ,

Côte d’Ivoire : les caisses du conseil café-cacao sont vides, le pays s’endette pour relancer les activités de la filière

Le Conseil tenu ce mercredi 24 avril 2019 à Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d’Ivoire, a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt d’un montant d’environ trois milliards sept cent cinquante millions (3 750 000 000) de francs CFA. Un accord conclu le 28 février 2019, entre le Fonds Africain de Développement (FAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet d’Appui à la Gouvernance de la Filière Cacao (PAGFIC).

L’objectif global de ce projet, explique le gouvernement ivoirien, est de renforcer la gouvernance de la filière cacao, afin d’assurer des revenus plus importants aux producteurs. Ce prêt permettra, plus spécifiquement, précise SIDI Touré, porte-parole du Gouvernement, de renforcer les capacités des structures en charge de la gestion de la filière cacao. Une déclaration à valeur d’aveu qui situe sur l’état de la santé financière de la caisse de la structure qui ne serait pas reluisante.

Qu’a-t-on donc fait des multiples redevances perçues par le Conseil Café-Cacao dont la mission première est de faire face aux difficultés de la filière pour que le gouvernement ait eu besoin de recourir à un prêt, synonyme d’endettement, pour financer les activités de la filière ?

JEN

Partager cet article:

1589total visits,4visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires