A la une, Actualité, Société, ,

Côte d’Ivoire : Le chef du village d’Akoupé Zeudji explique le conflit qui l’oppose à certains de ses administrés et invite à l’unité pour un développement harmonieux

Situé à 35 km d’Abidjan, pour une population avoisinant les 20.000 âmes, le village d’Akoupé Zeudji dans le territoire de la sous-préfecture d’Anyama traverse une crise de gouvernance. La chefferie connaît un bicéphalisme profond alors que l’administration par un arrêté préfectoral en date de 2013 reconnait SEKA AGBA Jean. En présence de sa notabilité, de la génération DOUGBO du village au grand complet, des femmes, des jeunes, Nanan SEKA AGBA Jean explique les faits.

« Quand j’ai été désigné chef de village en 2011, j’ai fait appel à tous les fils du village pour une véritable réconciliation pour l’unité de tous et permettre au village de parler d’une seule et même voix. Mais ceux qui étaient opposés à notre désignation ont rejeté ma proposition et les différentes démarches effectuées en vue d’une l’entente », explique le chef SEKA déplorant la conséquence de cette situation sur le développement de sa cité. « Nos palabres ont occasionné le blocage du compte bancaire du village », a-t-il déploré afin de rassurer qu’avec un peu d’invention, la chefférie arrive tout de même à tenir le coup pour soulager les populations. « Par des stratégies, on arrive à avoir des petits moyens pour soulager la population dont le bien-être est notre cheval de bataille. Nous avons pu acheter quatre groupes électrogènes, réhabiliter le marché et le dispensaire mais aussi apporter un soutien aux activités des femmes », a-t-il indiqué.

Selon le chef SEKA AGBA, il n’a pas fait de passation de charge après avoir reçu son arrêté préfectoral en 2013 avec son prédécesseur le chef AGOUSSI ABAKAN JULES. Il en est de même avec la génération DOUGBO qui a géré le passage à témoin d’Août 2011 à Mars 2012.

Nanan SEKA Jean a surtout précisé qu’il n’a reçu aucun fonds dans l’exercice de sa fonction. C’est pourquoi il s’étonne des accusations de détournement de fonds portés sur plus de trois cent millions FCFA (300.000.000 FCFA) avancées par ses détracteurs. Ceci n’est qu’une manipulation de l’opinion estime Nanan SEKA Jean.

Le chef de la génération DOUGBO, AGBA ANO a réitéré son soutien au chef SEKA AGBA JEAN et en rappelant la popularité du chef SEKA. « Il est majoritaire au niveau de la population, de la chefferie, de la jeunesse, et des femmes. Tout argent qui est décaissé a des traces parce que les signatures sont co-signées », a-t-il rassuré.

Selon des informations, la partie les adversaires du chef SEKA AGBA JEAN ne sont pas satisfaits de sa gestion, seul point à l’origine de leur divergence.

Kouamé Blanchard

Partager cet article:

2432total visits,2visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires