A la une, Actualité, Société, ,

Abidjan va définir l’avenir du travail en Afrique en décembre 2019 avec la promesse d’Abinan de la prise de bonnes options

Abidjan va définir du 3 au 6 décembre 2019, l’avenir du travail en Afrique a annoncé, dans un message de Madame Cynthia Samuel-Olonjuwon, sous-Directrice Générale et Directrice Régionale de l’OIT pour l’Afrique, ce jeudi 11 avril 2019, Peter Vanroy, Directeur Régional Adjoint de l’Organisation International du Travail (OIT) pour l’Afrique. C’était à l’occasion de la célébration du centenaire de l’organisation dans la capitale économique de Côte d’Ivoire.

« La 14ème réunion régionale africaine, prévue ici à Abidjan, du 3 au 6 décembre 2019, donnera aux mandants tripartites de l’OIT l’opportunité de définir des orientations concrètes pour l’avenir du travail en Afrique », a indiqué M. Roy dans le message de Mme Samuel-Olonjuwon.

« Le monde du travail étant en perpétuel mouvement, nous ne pouvons maintenir une position attentiste, nous satisfaisant des progrès accomplis. Il nous faut être en alerte, à travers un dialogue social structuré et nourri, afin d’anticiper les changements et apporter avec diligence les réponses attendues », a déclaré le ministre ivoirien de l’emploi et de la protection sociale, Abinan Kouakou Pascal, annonçant ainsi la volonté du gouvernement ivoirien à toujours œuvrer pour améliorer les conditions d’un travail décent et de qualité. Pour lui, le monde doit s’adapter au temps présent. « Face aux bouleversements annoncés par la révolution numérique et plus encore par l’intelligence artificielle qui arrive à grands pas, il nous faut donc prendre les bonnes options », a-t-il souligné avant d’afficher son optimisme d’un avenir radieux pour le monde du travail. « Je reste convaincu que le renforcement de la synergie d’action entre le Gouvernement, Employeurs et Travailleurs, dans le cadre tripartite chèr à l’OIT, constitue la voie la plus sûre pour l’identification des adaptations nécessaires à faire », a-t-il relevé.

Pour ce centenaire, l’accent a été mis sur la justice sociale en laquelle tous sont invité à y croire. Il s’agit pour l’OIT de jeter un regard prospectif sur l’avenir du travail puisque, selon un rapport du BIT sur l’emploi et les questions sociales dans le monde, l’Afrique a enregistré en 2018, un taux de chômage de 7,9%, a affiché également un taux de vulnérabilité de l’ordre de 66% avec 250 millions de travailleurs en situation de pauvreté extrême ou modérée.

JEN

Partager cet article:

1526total visits,3visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires