Actualité, Economie,

Côte d’Ivoire : le directeur régional de l’hydraulique de San-Pédro annonce des investissements dans la région pour résoudre le problème de la pénurie d’eau potable

A l’occasion de la Journée Internationale des consommateurs, le Groupement des Consommateurs et Usagers de San-Pedro a organisé ce vendredi 15 mars 2019, un panel sur le mécanisme de protection du droit à l’accès à l’eau potable des consommateurs.

Animée par Yapi Dafouri Vincent, Directeur régional de l’hydraulique à San-Pedro, cette conférence s’est tenue dans la salle ‘‘Alliance-Française’’ en présence des autorités administratives et politiques, des responsables des associations ainsi que la population de San-Pedro.

Une occasion pour Yapi Vincent de relever quelques difficultés liées à l’accès à l’eau potable en Côte d’ivoire. Ces difficultés ont pour nom manque de ressource en eau, manque d’installations hydrauliques et de financement du secteur.

« La Côte d’Ivoire manque de ressource disponible de qualité tant pour les eaux de surface que pour les eaux souterraines », a-t-il indiqué en soulignant que ‘‘le code de l’eau a institué des normes de qualité et de quantité’’.

Abordant la question des installations hydrauliques, le conférencier a indiqué que, celles existantes ne supportent plus une pression démographie de plus en plus importante du monde rural vers les villes. Dès lors, estime-t-il, certaines installations notamment les canalisations nécessitent carrément un renouvellement.

Le financement du secteur, poursuit le conférencier, l’Etat par ses impayés de consommation d’eau et sa politique de sociale pour le secteur sont toujours, selon lui, un frein pour le développement du secteur hydraulique.

Comment la SODECI qui est l’unique société qui a le monopole de la distribution d’eau en Côte d’ivoire peut-elle contribuer au bien-être de la population ? Et comment l’Etat compte-t-il se prendre pour remédier à la mauvaise qualité de l’eau due au vieillissement des installations ? Telles sont parmi tant d’autres préoccupations posées par les consommateurs.

En réponse, le conférencier a indiqué que plusieurs facteurs peuvent contribuer à la pollution de l’eau. Il s’agit, entre autres, des saisons pluvieuses, l’orpaillage, l’agriculture intensive, etc. D’où la mise en place d’un contrôle systématique de l’eau desservie.

Le Directeur régional de l’hydraulique rassure cependant que le premier but d’un service d’approvisionnement en eau est de servir de l’eau potable, définie par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) comme une eau que l’on peut boire sans risque.

En ce qui concerne la pénurie d’eau, l’Etat de Côte d’Ivoire, souligne-t-il, envisage très prochainement des solutions pour mettre fin à la souffrance de la population de San-Pedro.

« Ce que je peux dire pour rassurer la population, c’est que l’Etat de Côte d’Ivoire est informé de tous les problèmes qui se passent ici à San-Pedro. La semaine dernière, le ministre de l’hydraulique a fait venir des investisseurs chinois qui vont financer et réaliser le renforcement de la production d’eau potable dans la ville. Ils le feront aussi pour Gabiadji et Grand-Béréby pour que le problème de l’eau soit définitivement résolu dans cette région » a rassuré Yapi Dafouri.

Zétia

Partager cet article:

1470total visits,2visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires