A la une, Actualité, Politique

Côte d’Ivoire : la Coalition Patriotique pour l’Emergence dénonce une justice à double vitesse et invite la jeunesse à renouvellement de la classe politique qualifiée dépassée 

La Coalition Patriotique pour l’Emergence (CPE) a appelé ce vendredi 08 février 2019 le Procureur de la République et la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance à se ‘‘pencher immédiatement sur tous les cas de détournement et de corruption avérés pour une justice équitable’’.

Face aux journalistes pour cette sortie non inscrite à son agenda politique, Johnson ADIKO, président de cette Coalition avoue ne pas comprendre un certain nombre de faits qui alimentent l’actualité politique ivoirienne et pour lesquels si l’on n’y prend garde risque d’embraser le pays.

« Il nous est difficile de comprendre les poursuites à l’encontre de l’honorable Jacques Ehouo, soupçonné de détournements de deniers publics à la mairie du Plateau, de la condamnation du député Alain Lobognon, pour diffusion de fausses informations, les réactions partisanes suite à la libération de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, mais aussi l’escalade de la violence verbale constatée dans le paysage politique ivoirien », a expliqué le Président de la CPE qui bien que saluant cet acte d’assainissement de la vie publique estime qu’il est trop sélectif. « La CPE invite les autorités compétentes à se pencher sur tous les cas de corruption avérée pour une justice équitable et faire taire les voix qui dénoncent une justice aux ordres », a-t-il indiqué.

Exacerbé de la classe politique actuelle, ADIKO Johnson invite la jeunesse de tous les bords politiques afin de tourner dos à cette classe politique dépassée et qui pratique, selon lui, ‘‘à la vérité une tontine du pouvoir’’ dans l’unique ‘‘intérêt de satisfaire leurs besoins personnels’’. « Dites-moi, quel acteur politique s’est prononcé sur la grève des enseignants depuis qu’elle a été déclenchée ? Parce qu’elle n’a aucun centre d’intérêt pour cette classe politique vieillissante », a souligné le président de la CPE avant d’inviter à une prise de conscience de la jeunesse sur la situation. « Nous en appelons à une coalition de toute la jeunesse quel que soit le bord politique afin de renouveler cette classe politique obsolète, usée, dépassée qui n’a plus rien à prouver », a souhaité Johnson ADIKO qui, ‘‘manipulé’’ par les difficultés des ivoiriens, a promis une tournée nationale d’explication afin d’une adhésion massive à ce projet de mise à la ‘‘retraite forcée’’ de BEDIE – OUATTARA – GBAGBO pour ‘‘libérer la Côte d’Ivoire’’ qui, selon lui, est ‘‘prise d’otage’’ par ce trio de la politique ivoirienne.

JEN

Partager cet article:

409total visits,1visits today

Auteur depuis: Feb 06, 2019

Articles similaires