A la une, Actualité, Société

Le gouvernement préfère régler ses comptes aux politiques que de s’occuper de l’école

Côte d’Ivoire : « La grève des enseignants n’était pas inscrite à l’ordre du jour du conseil des ministres », affirme SIDI Touré
Le gouvernement ivoirien annoncé ce mercredi 30 Janvier 2019, deuxième jour de la grève des enseignants, que le sujet n’a pas été débattu en conseil des ministres de ce jour. « La grève n’a pas été inscrite à l’ordre du jour du conseil », a déclaré SIDI TIEMOKO TOURE, porte-parole du gouvernement interrogé sur le sujet lors du compte rendu du Conseil des Ministres tenu ce mercredi au Plais de la Présidence de la République. « Je pense que la Ministre en charge de ce département a pris des dispositions pour discuter avec les grévistes », a-t-il lancé alors que des syndicats d’enseignants haussent le ton et affirment qu’ils ne reprendront la craie que si des discussions franches sont engagées avec le gouvernement.
La situation semble ne pas préoccuper la tutelle qui a, certainement, d’autres chats à fouetter que de parler des problèmes de l’école. La veille (mardi 29 Janvier), la ministre Kandia Camara plaçant ses activités politiques au-dessus des préoccupations de ses employés, organisait avec des femmes du RHDP, sa nouvelle formation politique, une manifestation à l’effet de répondre au Président du PDCI-RDA, Henri Konan BEDIE, qui qualifiait les initiateurs de ce nouveau-né de la scène ivoirienne de rassemblement des détourneurs de dénier public.

Partager cet article:

816total visits,3visits today

Auteur depuis: Jan 28, 2019

Articles similaires